Attention aux produits allégés , ces faux-amis « healthy »

Les produits « allégés » sont parfois (souvent) de faux amis « healthy ».

Lorsque l’on décide de rendre un produit moins gras ou moins sucré que sa version originale, il y a fort à parier que les éléments retirés seront remplacés par des additifs afin de conserver la texture et le gout 🤨.

Il est donc très important de lire vos étiquettes 🧐si vous achetez ce genre de produits pour éviter de surconsommer des additifs.

▪️Premier exemple : la crème fraîche allégée, qu’elle soit à 4% ou 12% de MG renferme la plupart du temps une liste d’additifs importante.

➡️Bien qu’il soit possible de trouver des versions à 15% MG sans additif (avec un peu de temps pour décortiquer les étiquettes), si vous souhaitez réduire la quantité de matière grasse sans passer par des versions « lights», je vous conseille de switcher votre crème par du yaourt grec à 10% de MG.
.
➡️La crème 4% MG, quant à elle, pourra être remplacée par du yaourt nature 3% dans de nombreuses recettes (quiches, cakes, …)

▪️Deuxième exemple : les yaourts 0% MG aromatisés ou aux fruits sont généralement riches en additifs et édulcorants.
➡️Privilégiez les versions natures et rajoutez vous-même 1 cuillère à café de confiture 65% fruits ou 1 cuillère à café de miel ou de sirop d’érable.

NB : les yaourts 0% MG natures ne renferment (normalement) pas d’additifs. Cependant je ne vous les conseille pas forcément (en dehors de certaines recettes où ils sont mélangés à d’autres ingrédients) car le goût est + acide et le plaisir – important.
Il est également prouvé que les personnes consommant des produits 0% ont tendance à en consommer d’avantage … plus très light du coup.

Cet article n’a pas pour vocation de vous inciter à consommer des produits laitiers MAIS plutôt de vous donner des astuces pour éviter de consommer des produits lights ulta-transformés. La surconsommation de produits laitiers et crème n’est pas bonne pour la santé (comme toutes les surconsommations de n’importe quel aliment d’ailleurs😉).

Zoom sur les fruits rouges

Les FRUITS ROUGES représentent une mine d’or d’un point de vue nutritionnel.

Avant tout, ils sont TRES PEU SUCRES et contiennent (pour la plupart) une quantité de FIBRES très intéressante.

  • Les FRAISES contiennent seulement 4.7g de sucres et 35 calories pour 100g. Pour information, les fruits contiennent en moyenne 12g de sucre pour 100g. Cela signifie donc que si vous avez une envie de fraises, vous pouvez tout à fait manger une petite barquette de 250g. Cela vous apportera la même quantité de sucre que si vous aviez mangé une petite pomme !  
  • Les FRAMBOISES quant à elles contiennent 4.2g de sucres pour 100g, Les CANNEBERGES (cranberry) seulement 4g, LES GROSEILLES 6.6g, Les MURES 8g, LES CASSIS 8g.

Exception faite des cerises qui contiennent 11.6g de sucres pour 100g et qui se situent donc dans la moyenne des fruits.

Les fruits rouges sont également riches en VITAMINES, MINERAUX et ANTIOXYDANT !

  • Le CASSIS contient quasiment autant de POTASSIUM que la banane ! Rappelons que le potassium participe au bon fonctionnement du rythme cardiaque à la transmission de l’influx nerveux, à la contraction musculaire et permet de lutter contre la rétention d’eau.
  • Les FRAISES sont riches en VITAMINE C. Si vous mangez 200g de fraises, vous couverez la TOTALITE de votre besoin en vitamine C pour la journée. Les baies sont également riches en vitamine C.
  • La FRAMBOISE a un pouvoir ANTIOXYDANT très élevé qui permet de lutter contre les radicaux libres. De plus, elle a une teneur en FIBRES très importante (6g pour 100g). Rappelons que les fibres permettent de réguler la glycémie ainsi que le cholestérol.

MES CONSEILS :

  • Si vous aimez les fruits rouges, n’hésitez pas à leur faire une belle place dès le petit déjeuner : dans un porridge, dans un yaourt (végétal ou non), dans un pudding de chia ou même nature bien sûr !!
  • Si vous ne consommez pas de fruits rouges car leur cout est élevé, pensez aux SURGELES. Le prix est bien moins élevé et cela permet d’en manger en dehors de la saison 😉

Rééquilibrage alimentaire : Etape par étape

Lorsque l’on décide d’opérer des CHANGEMENTS DURABLES dans son alimentation, il est important d’y aller ETAPE PAR ETAPE.

Si vous changez du tout au tout et que vous décidez de ne plus vous accordez de petits plaisirs, vous risquez fort de craquer, d’être frustré, de manquer de motivation et d’abandonner rapidement .

Voici quelques exemples :

  • Si vous mettez 2 sucres dans votre café, commencez par en mettre qu’un. Une fois vos papilles habituées à ce changement, vous pourrez de nouveau réduire la quantité à ½ sucre ou décider de ne plus en mettre. Si vous souhaitez conserver un peu de sucre, choisissez un sucre meilleur d’un point de vue nutritionnel que le sucre blanc : miel, sucre complet, sirop d’érable …
  • Si vous avez l’habitude de manger des biscuits ou des gâteaux, diminuez dans un premier temps cette quantité et remplacer les autres biscuits absents par une portion de fruits. Puis quand vous serez prêt, vous pourrez diminuer de nouveau la quantité pour garder un biscuit accompagné d’une portion de fruits et de quelques oléagineux.
  • Si vos plats principaux sont généralement composés d’une grosse portion de viande et de féculents, commencez dans un premier temps par revenir à une portion de viande adaptée à vos besoins et accompagnez-la de féculents complets et d’une petite portion de légumes. Quand vous vous serez fait à ce changement, vous pourrez réduire la quantité de féculents et augmenter la quantité de légumes afin que la répartition corresponde à vos besoins.

ATTENTION : A l’approche de l’été nous voyons toute sorte de régimes et pilules miracles apparaitre à la télé, dans les magazines ! Ne vous faites pas avoir par leurs promesses. Les statistiques le prouvent 95% des personnes ayant fait un régime strict reprennent du poids après. Il est préférable de rééquilibrer son alimentation plutôt que de se priver pour des résultats sur le très long terme.